Catégories
Non classé

Du compost aux poules

“Deux poules gratuites pour les Puilborains qui le souhaitent”

Alain Drapeau, maire de Puilboreau

Le projet :

Afin de réduire le volume des déchets organiques, la commune de Puilboreau propose à ses habitants d’adopter deux poules. L’ambition est de réduire de 150 kilos par an le poids des déchets alimentaires des familles participant à l’expérience. 

Un partenariat avec un éleveur charentais a été mis en place  afin de fournir une centaine de jeunes poules pondeuses de Marans. 

Pour préparer les familles à l’accueil de ces poules, la ville propose un livret qui insiste notamment sur leurs besoins nutritifs et sur l’importance de nettoyer régulièrement leur lieu de vie.

Le financement du projet :

Pour financer ce projet, d’un coût total de 2 500 €, la commune a sollicité le magasin Leroy Merlin du centre commercial de Puilboreau qui a pris en charge l’achat des poules. Ce sponsor a également proposé un atelier, deux semaines avant l’adoption des poules, pour la construction des poulaillers. Malheureusement, du fait du contexte sanitaire, cette formation a dû être annulée. 

Le déroulé de l’évènement :

Un dossier d’inscription doit être rempli par chaque famille souhaitant adopter une poule. Le but de la commune est de sélectionner les dossiers afin de prioriser les adoptions. Les premières familles servies seront celles n’ayant pas de poules, puis celles résidant sur la commune et enfin, s’il reste des poules à adopter, celles habitant une commune voisine.

La clôture des dossiers se fera le 17 mai. Chaque famille sera contactée en amont de l’adoption afin qu’elle confirme son souhait et qu’elle réserve un créneau horaire pour venir récupérer ses poules. 

Une matinée sera consacrée à la remise des poules dans le parc de Puilboreau.

L’éleveur emmènera les poules sur place le matin même. Il sera également chargé de les remettre aux familles. 

Chaque famille signera un contrat d’engagement pour soigner les poules et se verra remettre le livret explicatif. L’adoption est totalement gratuite. 

La communication :

La ville a communiqué par internet, sur les panneaux lumineux et les sucettes de la ville. Une distribution de flyers aura également lieu et un article paraîtra dans Sud-Ouest. 

L’affiche de l’événement a été réalisée par une classe en BTS communication dans laquelle Frédérique LETELLIER, 2ème adjointe environnement et développement durable, enseigne le droit. 

Les élèves se plaignant du peu d’exercices concrets en cours de formation, elle a proposé ce projet qui a suscité l’enthousiasme des étudiants. 

Et demain ?

La commune voudrait proposer une deuxième édition en partenariat avec d’autres communes du territoire afin de mutualiser les efforts, les outils et d’avoir plus d’impact. 

Ce projet a essaimé : ainsi, un habitant a proposé que la mairie mette à disposition un espace vert pour implanter un poulailler partagé pour tout son quartier.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *