Catégories
Non classé

Les horloges astronomiques

“Avec les lampadaires boules, on éclaire surtout la lune”

Olivier COCHE-DEQUEANT, maire de la commune de Saint-Laurent-de-la-Prée

A Saint-Laurent-de-la-Prée, les éclairages publics sont régis par des horloges astronomiques. Cet outil permet d’adapter le temps d’éclairage à l’ambiance lumineuse. En d’autres termes, lorsque la nuit arrive, les éclairages vont se déclencher jusqu’au lendemain. Ainsi l’été, le temps d’éclairage sera plus court, car il fait jour longtemps, et inversement en hiver. Cette adaptation est automatique. 

Un second réglage est également possible pour éviter que l’éclairage ne fonctionne toute la nuit. Ainsi, dans cette commune, l’éclairage public démarre automatiquement dès la tombée de la nuit, mais se coupe à 22 heures la semaine et à 23 heures le week-end. Le matin, l’éclairage se rallume dès 6 heures du matin, mais en été, il fait jour à cette heure-là, et donc les lampadaires restent éteints.

Cet investissement a coûté 5 000 €, fournitures et pose comprises, pour cette commune de 2 200 habitants. 

Pour accompagner cette réduction de la consommation électrique, la commune passe à l’éclairage led, quartier par quartier, car le coût est important. Les ampoules à gaz sont remplacées par des leds et les lampadaires boules par un éclairage qui renvoie directement la lumière vers le sol. 

Enfin, certains de ces nouveaux lampadaires fonctionnent grâce à des panneaux solaires. Ces dispositifs ont été installés en priorité sur le parking de la mairie et des salles polyvalentes: restant allumés toute la nuit, ils renforcent  le sentiment de sécurité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *